Chaque mercredi, l’Espace Bernanos accueille au sein de son auditorium, des musiciens talentueux qui viennent jouer dans le cadre des pauses musicales.

Voici le programme :


  • AVRIL

– Mercredi 4 avril 

Récital violon et piano :
– Shafak Kasymova-Farrokhzad, violon
– Diego Munhoz, piano

 Programme à venir

 

 

  •  Shafak Kasymova est née en 1974 à Dushanbe , Tadjikistan (ex-URSS). Elle commence le violon à l’age de 5 ans et étudie au Collège de Musique de Dushanbe avec Elena Schneider, et obtient son diplôme de fin d’études musicales en 1992. A la fin de la guerre civile qui a suivie l’indépendance du Tadjikistan, elle reprend ses études de violon au Conservatoire National du Tadjikistan, dans la classe de M. Saodatov (disciple de Youri Yankelevitch), et obtient un diplôme Supérieur d’Enseignement et d’Exécution de violon et de musique de chambre en 2001. Elle continue ses études dans ce même Conservatoire et obtient son diplôme supérieur de concertiste en 2005.
    Parallèlement, et dès l’obtention de son diplôme Supérieur, Shafak Kasymova devient professeur de violon au Collège de Musique. En 2002, elle rejoint l’orchestre de l’Opéra National du Tadjikistan à Dushanbe, au poste de 2nd violon solo. La même année, elle devient également professeur au Conservatoire National.
    Titulaire d’une bourse de l’ambassade de France au Tadjikistan, Shafak Kasymova vient poursuivre ses études de violon en France en 2006, à l’Ecole Normale de Musique Alfred Cortot, sous la direction de Devy Erlih. Elle y obtient un Diplôme Supérieur d’Enseignement, à l’unanimité, en 2007, et un Diplôme de Musique de Chambre en 2008.Depuis son arrivée en France, Shafak Kasymova a donné plusieurs concertos et récitals à Paris, au sein de divers ensembles et orchestres. Elle joue notamment depuis 2010 avec l’ensemble lyrique Acceso, avec lequel elle s’est régulièrement produite en concert.

 

  • Diego Munhoz est un pianiste brésilien.Il s’est perfectionné à l’École normale de musique de
    Paris avec Helena Elias et Chantal de Buchy et au Conservatoire à rayonnement régional de Paris dans la
    classe d’Emmanuel Strosser. Comme soliste invité, il s’est produit avec l’Orchestre symphonique de
    l’UNICAMP et l’Orchestre de chambre METROCAMP au Brésil. Prix du Meilleur pianiste accompagnateur
    au concours international de chant « Bauru-Atlanta Competition », Diego Munhoz, parisien d’adoption, est un
    partenaire recherché par les instrumentistes et les chanteurs : il a ainsi eu l’occasion de participer au Festival
    de Verbier (Suisse) et de se produire en récital et en musique de chambre en France, Suisse, Allemagne,
    Espagne, Belgique et au Brésil. En 2010, il a fondé le duo Aurore avec sa compatriote Renata Bittencourt.

 

– Mercredi 11 Avril 

Récital de piano : Celia Oneto Bensaid 

Programme :

Ligeti : Fèm
Bach / Rachmaninov : Partita pour violon BWV 1001 – Prélude – Gavotte – Gigue
Ligeti : der Zauberlehrling
Prokofiev : Sonate n°5 op.135 pour piano – Allegro tranquillo – Andantino – Un poco Allergo
Ligeti : Galamb Borong
Gershwin : Trois préludes pour piano
Bernstein / Oneto Bensaid : Ouverture de Candide
Bernstein / Oneto Bensaid : Ouverture de West Side Story

 

  • Celia Oneto Bensaid : Célia se forme au CNSM de Paris où elle obtient ses masters de piano, direction de chant, de musique de chambre avec les meilleures distinctions. Elle y suit actuellement ses cours en master d’accompagnement vocal et instrumental. Lauréate de nombreux concours internationaux (Piano Campus, Fondation Cziffra, concours Nadia et Lili Boulanger en duo avec Marie-Laure Garnier etc.), elle reçoit le prix du public de la Société des Arts de Genève en 2017 ; elle devient également lauréate de l’Europe du piano, ce qui l’amènera à se produire beaucoup à l’étranger cette saison (Chine, Hongrie, Italie etc.). Célia suit également l’enseignement de Rena Shereshevskaya à l’Ecole Normale. Elle se produit régulièrement en concert en solo avec orchestre, en récital comme en musique de chambre dans des festivals et salles telles que la grande Philharmonie de Paris, le festival de la Roque d’Anthéron, la Folle Journée de Nantes, et a été également invitée de différentes émissions de radio (France Musique : Magazine des Festivals, Génération Jeunes Interprètes). Elle a participé à des master classes auprès d’Anne Queffelec, Maria-Jao Pires ou encore Jean-Claude Pennetier. Elle se produit régulièrement à l’étranger (Italie, Angleterre, Espagne, Suède, Suisse, Algérie). Elle enregistrera son premier CD solo sous le label Soupir en 2018. En 2017, elle est soutenue par la fondation SAFRAN, et devient  lauréate de Pro Musicis et de la Banque Populaire.

 


  • MAI

– Mercredi 2 mai :

Quatuor ONSLOW :


Etienne Espagne et Clara Jasczcyscyn, violons
Clément Batrel-Genin, alto – Guillaume Effler, violoncelle

 

Programme :

Franz Schubert (1797- 1828) – Quatuor à cordes N° 12 en ut mineur
César Franck (1822 – 1890) : Quatuor à cordes en ré majeur

 

Le Quatuor Onslow se forme en 2013 à l’occasion de la saison musicale des Concerts Vinteuil au Reid Hall à Paris. Il réunit de jeunes diplômés des Conservatoires de Paris, de Vienne et de Boston, mus par la même passion de la musique de chambre et de la formation de quatuor à cordes. Georges Onslow est un compositeur romantique français, d’origine écossaise, fasciné par la musique allemande de son temps et plus particulièrement par la musique de chambre de Beethoven. Très apprécié en son temps en Allemagne, il fut également beaucoup joué aux Etats-Unis, avant d’être redécouvert en France relativement récemment, représentant finalement une forme exemplaire de ce que peut être le creuset culturel européen. C’est dans cet esprit résolument transculturel que les membres du Quatuor Onslow ont choisi de former leur projet musical. Entrés en janvier 2014 dans la classe du Quatuor Ysaye, ils se perfectionnent également auprès de Jean Mouillère lors du festival de la Roche-Guyon, ou encore de Jean Sulem, à l’occasion du festival de Cervo de septembre 2014. Des concerts sont d’ores et déjà programmés jusqu’en 2016, dans des lieux aussi divers que Flaine dans les Alpes, Cervo en Italie, le musée de la vie romantique et le Reid Hall à Paris, Saint-Etienne, Le Havre, Vaison-La-Romaine, …

  • Etienne Espagne a fait ses débuts à l’âge de 16 ans dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne avec le Concerto pour violon de Tchaikovsky. Il a depuis joué en récital et en soliste en Allemagne, Autriche, Russie, Suisse, France, Hollande, Chili et aux Etats-Unis. Depuis Septembre 2010, il se perfectionne à Vienne (Autriche) auprès de Michael Rischenschlager, au sein de la Universität für Darstellende Kunst.
  • Clara Jaszczyszyn commence l’apprentissage du violon à l’âge de sept ans avec Larissa Kolos au conservatoire du 13ème arrondissement puis au CNR de Paris. Elle se perfectionne auprès d’Igor Volochine et entre ensuite au Conservatoire supérieur de Paris dans la classe de Régis Pasquier. Elle y obtient son diplôme en mai 2009. Clara a participé à de nombreux festivals en France et à l’étranger (Suisse,Biélorussie,Pologne,Italie).
  • Clément Batrel-Genin débute son apprentissage au CRD de Montreuil dans la classe de violon de Florence Roussin, puis intègre le CRR de St-Maur- des-Fossés où, en plus du violon avec Suzanne Marie, il étudie l’alto avec Marie-Christine Witterkoër. Il se consacre également aux disciplines d’érudition, et obtient ainsi un DEM mention TB en violon, écriture, orchestration et formation musicale, en plus d’un Prix de Perfectionnement mention TB à l’unanimité et avec les félicitations du jury, en alto. En 2013, il intègre la classe d’alto de Jean Sulem au CNSMD de Paris, puis l’année suivante les classes d’écriture et d’analyse. Il est aujourd’hui titulaire du Prix de Polyphonie des XVe-XVIIe siècles.
  • Guillaume Effler commence le violoncelle à l’âge de six ans. Il est diplômé des CNR de Besançon, de Boulogne-Billancourt, puis obtient un Diplôme de Formation Supérieure au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Michel Strauss en 2007 et un prix de quatuor à cordes dans la classe de Marc Coppey, en 2009. Il se perfectionne également en Harmonie et Histoire de la musique. Il bénéficie des conseils de grands musiciens : Gary Hoffman, Mark Dobrinsky, le Quatuor Debussy, le Quatuor Ysaïe, Gilles Appap… Le prix La révélation de l’année 2009 lui a été décerné lors des Master-classes et Concerts au Château de la Roche-Guyon organisés par Jean Mouillère, violoniste fondateur du quatuor Via Nova.

 

 

– Mercredi 9 mai :

Recital de piano : Denis Grotsky

 

Programme :
– S. Bach – F. Busoni  : Prélude de Choral « Nun komm’t der Heiden Heiland » BWV659a

– S. Bach Prélude N° 1 – Prélude et Fugue N° 2 WTC I
– Chopin : Ballade N°1 op. 23
– Grotsky : « Tableaux d’en France » sept pièces pour piano
1. Paris : « Vivre ensemble  »
2. Finistère. Nos ancêtres les Celtes
3.Reims. L’Ascension
4. Mont­‐Blanc. L’hivernale
5. Mont Saint­‐Michel. Intra muros
6. Val d’Essonne. Orage
7. Luçon. Les clochers de Pâques

 – Rachmaninov : Prélude op.3 N°2

 

  • Denis Grotsky, pianiste et compositeur, est diplômé de l’Académie Gnessine de Moscou. Il a remporté de nombreux prix nationaux et internationaux d’interprétation et de composition.Il se produit dans les salles de Russie et d’Europe. Par ailleurs, il dirige des «masterclass» et fait partie du jury de plusieurs concours internationaux. Ses compositions ont été récompensées par un 1er Prix au Concours International «Récital Music» en Grande Bretagne et l’une d’elles, Urban Movements, a été choisie comme «oeuvre imposée» au Concours International Serge Koussevitski de Saint-Pétersbourg. Il est au programme de plusieurs artistes et orchestres de renommée mondiale. 

 

– Mercredi 16 mai :

Mélodies piano et chant :
Fiona McGownn, mezzo-soprano
Celia Oneto Bensaid, piano

 

Programme :

Brahms : Liebestreu op.3 no1 / Meine Liebe ist grün op.63 – n°5 / Verzagen op. 72 –  n°4
Fauré : Mirages (poèmes de Brimont)

  • « Cygne sur l’eau » (from De l’eau et des paysages)
  • « Reflets dans l’eau » (from De l’eau et des paysages)
  • « Jardin nocturne » (from De l’eau et des paysages)
  • « Danseuse » (from Des songes et des paroles)

Korngold : Vier lieder nach Shakespeare op.31

 

  • Celia Oneto Bensaid : Célia se forme au CNSM de Paris où elle obtient ses masters de piano, direction de chant, de musique de chambre avec les meilleures distinctions. Elle y suit actuellement ses cours en master d’accompagnement vocal et instrumental. Lauréate de nombreux concours internationaux (Piano Campus, Fondation Cziffra, concours Nadia et Lili Boulanger en duo avec Marie-Laure Garnier etc.), elle reçoit le prix du public de la Société des Arts de Genève en 2017 ; elle devient également lauréate de l’Europe du piano, ce qui l’amènera à se produire beaucoup à l’étranger cette saison (Chine, Hongrie, Italie etc.). Célia suit également l’enseignement de Rena Shereshevskaya à l’Ecole Normale. Elle se produit régulièrement en concert en solo avec orchestre, en récital comme en musique de chambre dans des festivals et salles telles que la grande Philharmonie de Paris, le festival de la Roque d’Anthéron, la Folle Journée de Nantes, et a été également invitée de différentes émissions de radio (France Musique : Magazine des Festivals, Génération Jeunes Interprètes). Elle a participé à des master classes auprès d’Anne Queffelec, Maria-Jao Pires ou encore Jean-Claude Pennetier. Elle se produit régulièrement à l’étranger (Italie, Angleterre, Espagne, Suède, Suisse, Algérie). Elle enregistrera son premier CD solo sous le label Soupir en 2018. En 2017, elle est soutenue par la fondation SAFRAN, et devient  lauréate de Pro Musicis et de la Banque Populaire.
  • Fiona McGownn, mezzo-soprano :  formée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris ainsi qu’à la Musikhochschule de Leipzig, la mezzo-soprano Fiona McGown est une jeune figure montante de la scène lyrique française. Durant la saison 2016-2017, on a pu l’entendre notamment au Théâtre des Champs Elysées avec l’orchestre Lamoureux, au Théâtre de l’Athénée dans le Pierrot lunaire de Schoenberg, à la Cathédrale Notre Dame de Paris dans le Magnificat de Vivaldi avec l’Orchestre de chambre de Paris ainsi qu’au Festival Européen Jeunes Talents pour un concert de maître aux côtés de Karine Deshayes. Sa voix chaude et lumineuse, sa curiosité et son enthousiasme à découvrir toujours de nouvelles musiques. Elle vient d’ailleurs de remporter avec Célia Oneto Bensaïd le Grand Prix de la ville de Gordes ainsi que deux engagements de concerts à l’occasion du Xème Concours International Lied et Mélodie de Gordes.

 

– Mercredi 23 mai 

Récital piano et violoncelle :
Guillaume Effler, violoncelle et Kanae ENDO , piano


Programme :

Ludwig van Beethoven : Sonate no.2

  1. Adagio sostenuto ed espressivo – Allegro molto più tosto presto
  2. Rondo Allegro

Piotr Iltch Tchaikovski : Valse sentimentale op.51 no.6

Richard Strauss : Sonate op.6

 

  • Guillaume Effler s’inscrit dans la grande tradition des violoncellistes français par sa personnalité généreuse et attachante, la chaleur, la sincérité de sa sonorité et par sa maîtrise de l’expression et de la technique. Son large répertoire s’étend du baroque au contemporain, en solo comme dans les six suites de Bach, en musique de chambre ou en ensemble orchestral. Il est très sollicité en France et à l’étranger, pour des tournées au Japon, en Corée, Espagne, Suisse, Italie, au  Moyen Orient…Originaire de Franche-Comté, Guillaume commence le violoncelle à l’âge de cinq ans. Il est diplômé des CNR de Besançon et de Boulogne Billancourt, puis obtient un Diplôme de Formation Supérieure au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Michel Strauss en 2007, et un Prix de Quatuor à cordes dans la classe de Marc Coppey. Il a bénéficié des conseils de grands musiciens tels que Jörg Demus, Gary Hoffman et Jean Mouillère et de formations de chambre renommées comme le Quatuor Ysaïe et le Quatuor Debussy. Il se produit d’ailleurs régulièrement avec certains d’entre eux. Le Prix « La Révélation de l’année » lui a été décerné en 2009 lors des master-class et concerts au Château de La Roche-Guyon organisés par Jean Mouillère, violoniste fondateur du Quatuor Via Nova.
  • Kanae ENDO  – Pianiste :  Kanae Endo est née au Japon, dans une famille de mélomanes. Après avoir commencé le piano très jeune avec sa mère, et enlevé plusieurs prix dans des concours nationaux, elle vient poursuivre ses études à l’Ecole Normale de Musique de Paris, dans la classe de France Clidat. Elle obtient brillamment et à l’unanimité les Diplômes Supérieur de Concertiste en piano et en musique de chambre et celui d’accompagnement au piano. Ensuite, Kanae Endo continue de travailler avec France Clidat, qui aura été son Maître pendant plus de dix ans, et avec son assistant Paul Blacher. Elle a aussi travaillé avec Bruno Rigutto, à qui France Clidat l’avait présentée. De nombreux prix internationaux dans plusieurs pays d’Europe sont venus couronner ses années d’études : 3ème prix du Concours International Bedrich Smetana, 3ème prix du Concours de piano d’Arcachon, 2ème prix première nommée du Concours International de Musique Jean Françaix, 1er prix du Concours International d’Ile de France, 1er prix du Rhodes International Piano Competition, Grand Prix du concours du Forum musical de Normandie avec le violoncelliste Julien Lazignac…

 

– Mercredi 30 mai

Récital de piano : Michel Guikovaty

 

Programme :

Mozart :  Rondo K.511
Schubert :  Valses D.145 et 3 Klavierstucke
Claude Debussy : Deuxième livre d’images

 

Né en 1961 à Paris, Michel Guikovaty découvre le piano à 8 ans.
Il débute l’étude du piano auprès de Madame Landowski puis étudie le solfège, l’harmonie et le contrepoint au C.N.S.M. de Paris. Il obtient en parallèle à l’ENMP un diplôme Supérieur d’exécution de Piano (classe de Jean-Micault) et de composition (classe de Tony Aubin). Il travaille ensuite à titre privé avec Pierre Sancan et Aldo Ciccolini. Il suit également diverses Académies d’été, notamment à Lausanne avec Jean-Bernard Pommier, à Salzbourg avec Tatiana Nikolaïeva, à Nice avec Jacques Rouvier.
Après avoir obtenu le diplôme d’Etat de Professeur de piano en 1987, Michel Guikovaty est nommé Lauréat de la Fondation Yehudi Menuhin en 1990 sur audition.
Il se produit depuis dans divers festivals ainsi qu’en tournée au Japon.
Son répertoire s’étend de Bach au XXème siècle avec une prédilection pour le romantisme allemand.  
Michel Guikovaty est professeur titulaire aux conservatoires des XIème et XVIIIème arrondissements de Paris.

 


  • JUIN


– Mercredi 6 juin 

 

Quintette romantique
– Christine Fonlupt, piano, Aurore Doise, violon,
Cécile Peyrol, violon,
Marie-Christine Witterkoer, alto et Frédéric Lubiatto, violoncelle

 

Programme :

Quintette de Schumann en mi bémol majeur op. 44
Quintette de Dvorak : op 81.

 

  • Christine Fonlupt, pianiste : elle commence ses études au CRR de Grenoble où elle reçoit une éducation musicale très complète : piano (auprès de Christian Bernard et Jeannine Collet), harmonie, musique de chambre, accompagnement, puis rentre à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Bruno Rigutto. Elle en ressortira quelques années plus tard avec un premier prix de piano, de musique de chambre et diplômée du Certificat d’Aptitude de la classe de pédagogie. Elle est également titulaire d’une licence de musicologie à la Sorbonne. Elle suivra ensuite un cycle de perfectionnement au CNSM de Lyon pour se consacrer au répertoire du quatuor avec piano. Son éclectisme musical la conduit à se produire à travers de très nombreux domaines artistiques : la musique de chambre avec de très grands artistes, tels Patrice Fontanarosa, Tasso Adamopoulos… en soliste avec divers orchestres, dans le monde du théâtre à la Comédie Française (L’Ecole des femmes de Molière aux côtés de Catherine Samie, Jean-Claude Drouot, Eric Ruf)  à l’opéra Bastille ou l’Opéra Comique, travaillant ainsi avec des metteurs en scène très différents (Eric Vignier, Jean-Claude Fall, Coline Serreau…). Elle a créé de nombreux spectacles Jeunes Publics, sélectionnés par les Jeunesses Musicales de France, et qui depuis sillonnent les routes de France (L’Histoire de Babar, Sur les pas d’Alice, La petite sirène, Aladin…).Entre 2000 et 2008, elle organise le festival des Nuits musicales Catalanes (Perpignan) où de nombreux musiciens la rejoignent sur scène : Anne Queffélec, Olivier Charlier, Roland Pidoux, Patrice Fontanarosa, Emmanuelle Bertrand, Pascal Amoyel, Laurent Cabasso, Marielle Nordmann…
    Soucieuse de transmettre ses passions aux musiciens de demain, elle enseigne au CRR de Saint Maur des Fossés (94) et au CNSM de Paris depuis 2003 et donne régulièrement des master class en Chine. L’été, elle est présente aux académies musicales de Tignes et de Chanac.
  • AURORE DOISE, violon  : après des études d’orgue, d’écriture et de violon au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles, Aurore Doise obtient un premier prix de violon et de musique de chambre à l’unanimité dans les classes de Pierre Doukan et de Régis Pasquier au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. En 1992, elle est lauréate de la Fondation de la vocation. Titulaire du Certificat d’Aptitude à l’enseignement du violon, elle a enseigné à l’Ecole Nationale de Musique de Soissons et de Cachan.
    De 1988 à 1992, elle est membre de l’Orchestre des Jeunes de la Communauté Européenne dirigé par des chefs prestigieux comme Claudio Abbado et Carlo Maria Giulini. Avec cet orchestre, elle découvre les plus belles salles d’Europe et des Etats-Unis et surtout son amour pour le métier de musicien d’orchestre.
    Durant deux saisons elle joue au sein de l’Orchestre des Champs-Elysées sous la direction de Philippe Herreweghe et depuis 1997, elle est membre de l’Orchestre Philharmonique de Radio France . Elle aime particulièrement se produire en musique de chambre et fait partie de l’ensemble ‘Storia’.
  • Marie-Christine WITTERKOER, alto : premier Prix d’alto, première nommée au C.N.S.M. de Paris, elle remporte la même année un Premier Prix à l’unanimité de Musique de Chambre et rentre au 3ème Cycle en Sonate. Lauréate du Concours International de Budapest, elle est invitée dans différents pays européens : l’Allemagne, la Pologne, l’Espagne et le Portugal, et se fait entendre à plusieurs reprises sur France Musique avec différents partenaires : Patricia Thomas, Pascal Devoyon, Frédérique Fontanarosa. Elle est choisie par Sir Georg Solti pour entrer à l’Orchestre de Paris dont elle est membre depuis 1974. Plusieurs groupes de Musique de Chambre ont fait appel à son talent. Cette altiste a enregistré plusieurs disques avec le « Kammerensemble de Paris ». Parallèlement à ces activités, elle se passionne pour l’enseignement.
    Professeur pendant quelques années au Conservatoire de Drancy, elle a été depuis 1987 au Conservatoire du 13ème arrondissement de la ville de Paris et est invitée régulièrement dans les Festivals d’été.  Désireuse d’approfondir sa connaissance de la musique baroque, elle a fait partie des « Talents Lyriques » dirigé par Christophe Rousset avec lequel elle a participé à de nombreuses productions et enregistrements.
  • Frédéric Lubiatto , violoncelle : il commence le violoncelle à 7 ans à Pau. Il obtient un premier prix à Toulouse dans la classe de Guy Rogué, puis se perfectionne avec Etienne Péclard et avec Roland Pidoux.
    Il rentre au CNSMP dans les classes de  Jean-Marie Gamard (violoncelle) et de Bruno Pasquier (musique de chambre), et il obtient ses premiers prix dans les deux disciplines (1992 et 1993) ainsi que le CA (1996).
    Il se  perfectionne en masterclass avec, notamment, les quatuors Amadeus et Ysaÿe.
    Professeur titulaire à la Ville de Paris, il partage son temps entre l’enseignement et une activité de musicien chambriste.
  • Cécile PEYROL-LELEU, violon : originaire de Grenoble, Cécile obtient successivement le premier Prix et le Prix de Perfectionnement  dans la classe de Suzanne Gessner au Conservatoire Supérieur de Paris- CNR. Poussée par l’envie de découvrir la musique hors de nos frontières, Cécile poursuit durant deux années sa formation aux Pays- Bas, en troisième cycle au Conservatoire de Rotterdam dans la classe de Jean-Jacques  Kantorow, avant d’entrer en 1999 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les classes de Patrice Fontanarosa en violon et Alain Meunier en musique de chambre; elle en sort récompensée en 2003 par le premier prix de violon et celui de musique de chambre ainsi que par le Diplôme de Formation Supérieure Mention Très Bien. Durant ses études elle se perfectionne auprès de Véda Reynolds, Paul Meyer, Eric Le Sage, Miroslav Roussine, Régis et Bruno Pasquier, Gérard Poulet… En 1994, Cécile est récompensée par le 1er Prix au concours de sonates du Lion’s Club – Grenoble.
    Cécile est également lauréate de plusieurs concours internationaux : Concours International de violon Yascha Heifetz à Vilnius où elle est remarquée par Gidon Kremer et remporte le prix spécial d’interprétation.
    Violoniste titulaire à l’Orchestre Philharmonique de Radio France de 2003 à 2015. En 2008, Cécile fonde l’ensemble Convergences avec Romain Leleu, son mari. Ensemble avec lequel elle se produit en France et à l’étranger dans les plus prestigieux festivals.

 


– Mercredi 13 juin

Récital de piano : Christian Monti

 

Programme :

Bach : Partita n. 6 BWV 830
 Beethoven : Sonate op. 110
 Ravel : Le Tombeau de Couperin
 Saariaho : Ballade

  • Christian Monti, né en 1991, est un pianiste et compositeur italien. Il a commencé ses études avec sa mère Manuela Innocenti.
    Admis à l’Ecole Normale de musique de Paris, il a étudié la musique française avec F. Thinat, P. Rogè, M. Beroff et P. Entremont. Il a donné ses premiers concerts à l’âge de neuf ans à l’Auditorium du Conservatoire de Venise et en 2004 et 2005.
    Depuis 2012, il assiste à l’Académie Internationale de Musique à Rome, où il étudie avec K. Bogino et L. Pietrocini. Depuis 2015, Aquiles Delle Vigne l’a invité à assister à la Sommer Akademie du Mozarteum à Salzbourg et l’Académie « Delle Vigne » à Coimbra.
    Il est laureat de plusieurs concours internationaux, comme  » Virtuoso GrandPrize  » à Londres, « M. Giubilei « à Sansepolcro et « R. Sellani  » à Milan. En 2017,  il a été finaliste au Concours International de piano à Mayenne, en France. Il a depuis donné de nombreux concerts dans de nombreuses lieux européens. 
    Il est également compositeur.

 


– Mercredi 20 juin

 

Quatuor à cordes ONSLOW
Etienne Espagne et Clara Jaszczyszyn, violons
Clément Batrel-Genin, alto Guillaume Effler, violoncelle

Programme :

Joseph Haydn : Quatuor n° 42 en ut majeur, opus 54 n° 2
Felix Mendelssohn : Quatuor opus 12 n° 1, en mi bémol majeur

 

Le Quatuor Onslow se forme en 2013 à l’occasion de la saison musicale des Concerts Vinteuil au Reid Hall à Paris.
Il réunit de jeunes diplômés des Conservatoires de Paris, de Vienne et de Boston, mus par la même passion de la musique de chambre et de la formation de quatuor à cordes. Georges Onslow est un compositeur romantique français, d’origine écossaise, fasciné par la musique allemande de son temps et plus particulièrement par la musique de chambre de Beethoven.

  • Etienne Espagne a fait ses débuts à l’âge de 16 ans dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne avec le Concerto pour violon de Tchaikovsky. Il a depuis joué en récital et en soliste en Allemagne, Autriche, Russie, Suisse, France, Hollande, Chili et aux Etats-Unis. Depuis Septembre 2010, il se perfectionne à Vienne (Autriche) auprès de Michael Rischenschlager, au sein de la Universität für Darstellende Kunst.
  • Clara Jaszczyszyn commence l’apprentissage du violon à l’âge de sept ans avec Larissa Kolos au conservatoire du 13ème arrondissement puis au CNR de Paris. Elle se perfectionne auprès d’Igor Volochine et entre ensuite au Conservatoire supérieur de Paris dans la classe de Régis Pasquier. Elle y obtient son diplôme en mai 2009. Clara a participé à de nombreux festivals en France et à l’étranger (Suisse,Biélorussie,Pologne, Italie).
  • Clément Batrel-Genin débute son apprentissage au CRD de Montreuil dans la classe de violon de Florence Roussin, puis intègre le CRR de St-Maur- des-Fossés où, en plus du violon avec Suzanne Marie, il étudie l’alto avec Marie-Christine Witterkoër. Il se consacre également aux disciplines d’érudition, et obtient ainsi un DEM mention TB en violon, écriture, orchestration et formation musicale, en plus d’un Prix de Perfectionnement mention TB à l’unanimité et avec les félicitations du jury, en alto. En 2013, il intègre la classe d’alto de Jean Sulem au CNSMD de Paris, puis l’année suivante les classes d’écriture et d’analyse. Il est aujourd’hui titulaire du Prix de Polyphonie des XVe-XVIIe siècles.
  • Guillaume Effler commence le violoncelle à l’âge de six ans. Il est diplômé des CNR de Besançon, de Boulogne-Billancourt, puis obtient un Diplôme de Formation Supérieure au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Michel Strauss en 2007 et un prix de quatuor à cordes dans la classe de Marc Coppey, en 2009. Il se perfectionne également en Harmonie et Histoire de la musique. Il bénéficie des conseils de grands musiciens : Gary Hoffman, Mark Dobrinsky, le Quatuor Debussy, le Quatuor Ysaïe, Gilles Appap… Le prix La révélation de l’année 2009 lui a été décerné lors des Master-classes et Concerts au Château de la Roche-Guyon organisés par Jean Mouillère, violoniste fondateur du quatuor Via Nova.

 

– Mercredi 27 juin

Récital Piano et violoncelle
Guillaume Effler, violoncelle et Kanae ENDO, piano

 

Programme :

Manuel de Falla : Suite populaire espagnol
Jules Massenet : Élégie
Camille Saint-Saëns : Le Cygne
Michel Merlet : Prélude – Interlude – Postlude
Sergei Rachmaninov : Vocalise
Autor Piazzolla : Le grand tango

 

  • Guillaume Effler s’inscrit dans la grande tradition des violoncellistes français par sa personnalité généreuse et attachante, la chaleur, la sincérité de sa sonorité et par sa maîtrise de l’expression et de la technique. Son large répertoire s’étend du baroque au contemporain, en solo comme dans les six suites de Bach, en musique de chambre ou en ensemble orchestral. Il est très sollicité en France et à l’étranger, pour des tournées au Japon, en Corée, Espagne, Suisse, Italie, au  Moyen Orient…Originaire de Franche-Comté, Guillaume commence le violoncelle à l’âge de cinq ans. Il est diplômé des CNR de Besançon et de Boulogne Billancourt, puis obtient un Diplôme de Formation Supérieure au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Michel Strauss en 2007, et un Prix de Quatuor à cordes dans la classe de Marc Coppey. Il a bénéficié des conseils de grands musiciens tels que Jörg Demus, Gary Hoffman et Jean Mouillère et de formations de chambre renommées comme le Quatuor Ysaïe et le Quatuor Debussy. Il se produit d’ailleurs régulièrement avec certains d’entre eux. Le Prix « La Révélation de l’année » lui a été décerné en 2009 lors des master-class et concerts au Château de La Roche-Guyon organisés par Jean Mouillère, violoniste fondateur du Quatuor Via Nova.
  • Kanae ENDO  – Pianiste :  Kanae Endo est née au Japon, dans une famille de mélomanes. Après avoir commencé le piano très jeune avec sa mère, et enlevé plusieurs prix dans des concours nationaux, elle vient poursuivre ses études à l’Ecole Normale de Musique de Paris, dans la classe de France Clidat. Elle obtient brillamment et à l’unanimité les Diplômes Supérieur de Concertiste en piano et en musique de chambre et celui d’accompagnement au piano. Ensuite, Kanae Endo continue de travailler avec France Clidat, qui aura été son Maître pendant plus de dix ans, et avec son assistant Paul Blacher. Elle a aussi travaillé avec Bruno Rigutto, à qui France Clidat l’avait présentée. De nombreux prix internationaux dans plusieurs pays d’Europe sont venus couronner ses années d’études : 3ème prix du Concours International Bedrich Smetana, 3ème prix du Concours de piano d’Arcachon, 2ème prix première nommée du Concours International de Musique Jean Françaix, 1er prix du Concours International d’Ile de France, 1er prix du Rhodes International Piano Competition, Grand Prix du concours du Forum musical de Normandie avec le violoncelliste Julien Lazignac…

  • JUILLET

     

– Mercredi 4 juillet :

Anne Lambrichs, contralto, Vinciane Béranger, alto

Christine Fonlupt, piano

 

Programme :

Schumann, Adagio et Allegro, op 70, alto et piano
Brahms : Gesänge, n°1 et 2, op 91, contralto, alto et piano
Brahms :  Sonate op 120 n°1,  pour alto et piano
Bridge :  3 Songs, contralto, alto et piano

 

  • Vinciane BÉRANGER est une altiste aux multiples facettes. Elle souhaite mieux faire connaître l’alto, et créer des ponts entre les diverses formes d’expression. Membre du Quatuor Manfred de 2003 à 2008, elle explore aujourd’hui de nouveaux horizons entre l’improvisation et la musique de son temps. 
    Avec sa viole d’amour, elle aborde les répertoires baroques et contemporains. Elle se produit régulièrement comme soliste avec des orchestres européens et américains et participe aux festivals Juventus à Cambrai, de Marlboro (USA), d’Ile de France, d’Aix en Provence, d’Auvers-sur-Oise, aux Folles Journées de Nantes, aux Rencontres musicales d’Evian, aux Flâneries de Reims…
    Titulaire du Certificat d’Aptitude d’alto, elle est actuellement professeur au CRR de Saint-Maur-des-Fossés et au Conservatoire du 6ème arrondissement de Paris.
    Au CNSMDP, Vinciane Béranger a obtenu un premier prix d’alto à l’unanimité et un premier prix de musique de chambre. Elle joue un alto de Pietro Giovanni Mantegazza, daté de 1770.
  • Christine Fonlupt, pianiste : elle commence ses études au CRR de Grenoble où elle reçoit une éducation musicale très complète : piano (auprès de Christian Bernard et Jeannine Collet), harmonie, musique de chambre, accompagnement, puis rentre à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Bruno Rigutto. Elle en ressortira quelques années plus tard avec un premier prix de piano, de musique de chambre et diplômée du Certificat d’Aptitude de la classe de pédagogie. Elle est également titulaire d’une licence de musicologie à la Sorbonne. Elle suivra ensuite un cycle de perfectionnement au CNSM de Lyon pour se consacrer au répertoire du quatuor avec piano. Son éclectisme musical la conduit à se produire à travers de très nombreux domaines artistiques : la musique de chambre avec de très grands artistes, tels Patrice Fontanarosa, Tasso Adamopoulos… en soliste avec divers orchestres, dans le monde du théâtre à la Comédie Française (L’Ecole des femmes de Molière aux côtés de Catherine Samie, Jean-Claude Drouot, Eric Ruf)  à l’opéra Bastille ou l’Opéra Comique, travaillant ainsi avec des metteurs en scène très différents (Eric Vignier, Jean-Claude Fall, Coline Serreau…). Elle a créé de nombreux spectacles Jeunes Publics, sélectionnés par les Jeunesses Musicales de France, et qui depuis sillonnent les routes de France (L’Histoire de Babar, Sur les pas d’Alice, La petite sirène, Aladin…).Entre 2000 et 2008, elle organise le festival des Nuits musicales Catalanes (Perpignan) où de nombreux musiciens la rejoignent sur scène : Anne Queffélec, Olivier Charlier, Roland Pidoux, Patrice Fontanarosa, Emmanuelle Bertrand, Pascal Amoyel, Laurent Cabasso, Marielle Nordmann…
    Soucieuse de transmettre ses passions aux musiciens de demain, elle enseigne au CRR de Saint Maur des Fossés (94) et au CNSM de Paris depuis 2003 et donne régulièrement des master class en Chine. L’été, elle est présente aux académies musicales de Tignes et de Chanac.
  •  Anne LAMBRICHS, contralto
    Après un apprentissage du piano et un diplôme d’architecte DPLG, Anne Lambrichs commence le chant lyrique à l’École normale de musique de Paris (classe de Corinne Laporte). Elle apprend ses premiers rudiments de technique avec Marcelle Bunlet et Jane Berbié, travaille comme choriste supplémentaire, puis se perfectionne auprès de pianistes chefs de chant,  de  professeurs de chant lyrique, et de spécialistes du baroque. Elle fonde l’Ensemble Acceso, association de chanteurs et de musiciens instrumentistes solistes dont elle assume la programmation et le développement depuis 2007, et se produit dans les concerts de l’ensemble.