Chaque mercredi, l’Espace Bernanos accueille au sein de son auditorium, des musiciens talentueux qui viennent jouer dans le cadre des pauses musicales.

Voici le programme :

 


– Mercredi 25 septembre 2019

Récital de piano par BURCU MEST

Programme :
– BACH : Rondo en “La Majeur”
– MOZART : Sonate No.18 en Ré Majeur K.576
– CHOPIN : Andante Spianato et Grande polonaise Mi bémol Majeur Op.22
– MEDTNER : Sonate Tragique Opus 39 No.5
– MESSIAEN : Préludes pour Piano : “La colombe”, “Le nombre léger” , “Un reflet dans le vent”

Burcu MEST est née à Ankara, en Turquie, où elle a commencé ses études de piano à l’âge de 8 ans avec Tatiana Pikaizen au Conservatoire National à Ankara, puis a continué dans la classe du Professeur Semra Kartal. Elle a obtenu sa “Licence” en 2006 et sa “Maîtrise” en 2010 au Conservatoire National à Ankara. Entre temps, elle a participé plusieurs fois aux Masterclasses “Tel-Hai International Piano Masterclasses” en Israël. En 2006 elle obtient le 2ème Prix au Concours International Canetti de Musique en France et est lauréate du Concours International “Shabyt Inspriation de Piano”à Astana- Kazakhstan. La même année elle obtient le Prix d’excellence de la fondation “Ihsan Dogramaci” de l’Universite Hacettepe. En Mars 2017 elle obtient le 3ème Prix (La médaille de bronze) dans la catégorie Excellence au Concours “Les Clés d’Or” en France. En 2010 elle est Soliste sous la baguette de Cihat Aşkın et de son orchestre consacré aux oeuvres de J.S.Bach. Burcu a étudié à l’École Normale de Musique de Paris avec
Guigla Katsarava. Elle y a obtenu le Diplôme d’Enseignement avec Mention “Félicitation du Jury
et à l’unanimité”, le Diplôme d’Execution et le Diplôme Superieur d’Enseignement.

 


– Mercredi 2 octobre :

Récital de la pianiste ELIZAVETA FROLOVA

Programme :
– BACH / SILOTI : Prélude en si mineur
– CHOPIN : Ballade N 1
– FAURE : Pavane
– HELPS : Hommage à Fauré
– MAC DOWELL : Hexentanz
– LYADOV: Prélude Op. 11 no 1
– SAINT-SAENS/HOROWITZ : Danse Macabre
– SAINT-SAENS/ SILOTI : Le Cygne (Carnaval des animaux)
– ROSSINI/ LISTZ :   Ouverture Guillaume tell
– PIAZZOLA :  Libertango

Formée au Collège Académique de Musique du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou dans la tradition instaurée par Heinrich Neuhaus, Elizaveta Frolova est ensuite admise dans la classe de Jacques Rouvier. Elle a obtenu la prestigieuse Bourse du Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine. Lauréate de plusieurs concours internationaux, elle poursuit un itinéraire musical riche et exigeant.

Le jeu d’Elizaveta Frolova se distingue par sa puissance et son expressivité. Ses interprétations témoignent d’une profondeur exceptionnelle dans la construction et le sentiment, ainsi que d’une virtuosité impressionnante. Son répertoire s’étend de la musique baroque à nos jours.
Elizaveta donne des concerts dans le monde entier, sa carrière a débuté par des concerts dans des salles prestigieuses, telles la Grande Salle du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, la Salle Rachmaninov à Moscou, la Salle Cortot.

 

 

– Mercredi 9 octobre :

« Carmen » de Bizet par l’ensemble vocal Guyoki

Carmen : Yoriko OKUMURA
Don José : Bruno GUITTENY
Escamillo : Arnaud KIENTZ
Au Piano : Maiko YOSHIOKA

Programme :
– Ouverture ( Piano )
– Mais nous ne voyons pas la Carmencita
– Habanera ( Carmen )
– Chanson de Bohème (Carmen )
– Vivat ! Vivat  le torero
– Air du Toréador ( Escamillo )
– Canzonetta ( Don José )
– La -la- la duetto ( Carmen et Don José )
– La Fleur que tu m’avais jetée ( Don José )
– Non, tu ne m’aimes pas ( Carmen et Don José )
– Je suis Escamillo Duetto ( Escamillo et Don José )
– Duetto et Final (Carmen et Don José )

L’ensemble vocal Guyoki est constitué de quatre artistes chevronnés réunis par leur amour de l’opéra et leur volonté de faire rayonner le chant lyrique par-delà les frontières. C’est avec le Barbier de Séville de Rossini que l’Ensemble débute son activité en 2015. Fort de
son succès, il continue d’enthousiasmer les spectateurs de Nantes, Paris, ainsi que Tokyo et Shiga-Ken au Japon.
A partir de septembre 2018, les Guyoki proposent des extraits de Carmen en France et de nouveau au Japon pour plusieurs dates avant de revenir à Troyes en juillet 2019, séduisant un public de tous âges, connaisseur ou néophyte.
Les représentations se font en costume et mise en scène afin de rendre l’intrigue fluide permettant au spectateur de suivre l’ordre chronologique de l’opéra présenté.

 

 

– Mercredi 16 octobre :

Récital de violoncelle et piano 

– Antoine Mourias :  piano
– Cyrielle Golin  : violoncelle

Programme:
SCHUMANN : Sonate Op.19
SCHUMANN: 5 Stücke imVolkston Op.102
C. SCHUMANN : Sonate n°1 Op. 59

La cohésion musicale et éclectisme singulier du duo formé par Cyrielle Golin et Antoine Mourlas ne laisse pas indifférent. La richesse du timbre, l’élan du phrasé à la sonorité ample et généreuse de leur duo les ont amenés à se produire chaque saison dans de nombreux festivals en France et en Europe. Diplômés des plus hautes écoles européennes (CNSMD de Paris, Hochschule de Sarrebruck), Cyrielle
Golin et Antoine Mourlas se perfectionnent auprès des membres du Quatuor Ysaye qu’ils rencontrent tous deux lors de leur formation. Cette rencontre commune constituera le point de départ de leur longue collaboration. Leur projet artistique
repose sur la mise en valeur d’un répertoire composé essentiellement à la fin du XVIIIème, période foisonnante pour cette formation. S’appuyant sur des recherches historiques approfondies leur permettant de construire ensemble une interprétation la plus fidèle possible, leurs programmes musicaux parcourent les univers de Brahms à Prokofiev en passant par Boëllmann ou Gouvy. Tels d’infatigables explorateurs, Cyrielle et Antoine s’attachent par ailleurs à faire découvrir des chefs d’œuvres inédits. 


 

-Mercredi 6 novembre :

Récital de Violoncelle et piano

DUO Néria
Camille Belin piano

Natacha Colmez-Collard violoncelle

Programme :
– BEETHOVEN : Sonate pour violoncelle et piano No. 4
– GRIEG : Sonate pour violoncelle et piano
– CALI : Pinocchio

Formé à Paris en 2017 par la pianiste Camille Belin et la violoncelliste Natacha Colmez-Collard, le duo Neria se fait rapidement remarquer dans le milieu, notamment en remportant le Premier Prix du 48ème Concours Georges Cziffra lors du Festival SenLiszt.
L’origine de son nom vient de Neria, déesse sabine de la Force et de la Bravoure : c’est cette image d’énergie et de force qui inspire les deux jeunes femmes dans leurs ambitions, leur choix de répertoire, et leurs interprétations.
« Deux belles musiciennes, habitées, inspirées… »(Isabelle Oehmichen)

Le duo Neria est nourri de ces deux univers personnels contrastés et complémentaires : Camille, ch ambriste très active attachée au travail avec les chanteurs, est diplômée de l’Ecole Normale de Musique de Paris et est lauréate de plusieurs concours internationaux (Italie, New York…), tandis que Natacha, diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, est violoncelle solo de l’Orchestre National d’Île de France et développe par ailleurs de nombreux projets personnels, tels que l’enregistrement de disques ou encore la création de spectacles jeunes publics. Réunies autour de leur amour pour le répertoire romantique et moderne, les musiciennes aiment aussi explorer des œuvres méconnues et créer des programmes thématiques.  

 

– Mercredi 13 novembre :

Récital du pianiste Michel Guikovaty

Programme:
– BEETHOVEN  : Bagatelles opus 119
– PROKOFIEV : Visions fugitives
– SCHUMANN : Kreisleriana

Né en 1961 à Paris, Michel Guikovaty découvre le piano à 8 ans.
Il débute l’étude du piano auprès de Madame Landowski puis étudie le solfège, l’harmonie et le contrepoint au C.N.S.M. de Paris. Il obtient en parallèle à l’ENMP un diplôme Supérieur d’exécution de Piano (classe de Jean-Micault) et de composition (classe de Tony Aubin). Il
travaille ensuite à titre privé avec Pierre Sancan et Aldo Ciccolini. Il suit également diverses Académies d’été, notamment à Lausanne avec Jean-Bernard Pommier, à Salzbourg avec Tatiana Nikolaïeva, à Nice avec Jacques Rouvier.
Après avoir obtenu le diplôme d’Etat de Professeur de piano en 1987, Michel Guikovaty est nommé Lauréat de la Fondation Yehudi Menuhin en 1990 sur audition.
Il se produit depuis dans divers festivals ainsi qu’en tournée au Japon.
Son répertoire s’étend de Bach au XXème siècle avec une prédilection pour le romantisme allemand. Michel Guikovaty est professeur titulaire aux conservatoires des XIème et XVIIIème arrondissements de Paris.

 

 

– Mercredi 20 novembre

Récital de piano et violon : Duo Con Fuoco
Camille Théveneau, violon
Florent Ling, piano

Programme:
– BEETHOVEN  : sonate pour piano op. 109
– BACH : extrait des sonates et Partiras pour violon seul
– POULENC  : sonate pour violon et Piano

C’est à l’issue d’un projet pluridisciplinaire que s’est formé le duo Con Fuoco.
Diplômés du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Camille Théveneau et Florent Ling, guidés par une envie commune de rebondissement où les arts dialogueraient ensemble, se sont lancés dans une aventure artistique plurielle.
Musiciens narrateurs, en quête d’ailleurs, ils cherchent ensemble l’équilibre où imaginaire et sensible se confondraient.
Complices, ils empruntent avec curiosité et délectation le répertoire de sonates pour faire de chaque concert un nouveau voyage…

 

 

– Mercredi 27 novembre :

Récital de la pianiste coréenne Inhyang RI

Programme :
– CHOPIN : Sonate pour piano en si bémol mineur Opus.35
– RAVEL : Le tombeau de Couperin
1.Prélude
2.Fugue
3.Forlane
4.Rigaudon
5.Menuet
6.Toccata

Inhyang Ri, de nationalité coréenne, est née au Japon. Elle est diplômée de l’Université Musicale de Tokyo, elle a poursuivi ses études en France, à l’Ecole Normale de Musique de Paris puis au Conservatoire de Ville d’Avray.
Récompensée lors de nombreux concours au Japon, où elle a débuté sa carrière de pianiste, elle a décidé de poursuivre son perfectionnement en France. Dans l’hexagone, elle a obtenu le deuxième prix lors du 54ème Grand Concours de Piano Madeleine de Valmalète, et le premier prix du Concours de Piano de Chatou. En France, elle a eu l’occasion de se produire à la Cité des Arts de Paris, la salle Palias, ou bien encore l’Eglise Saint-Louis-en-l’Ile.. Elle poursuit actuellement sa formation sous la direction de Henri Barda et Jean-Marie Cottet.

 


 

-Mercredi 4 décembre 2019 :

Récital du pianiste Ephraïm Laor

Programme :
– SCHUBERT : impromptu op.90 no.1
– BEETHOVEN : sonate op.57
– SCHUMANN : Carnaval op.9

Né à Tel-Aviv, Ephraïm Laor est diplômé de l’Académie Rubin de Jérusalem et du Conservatoire Peabody à Baltimore, Etats-Unis, où il a étudié avec le grand pianiste Léon Fleisher qui a eu une influence déterminante sur sa pensée musicale. Il est l’un des rares à avoir eu le privilège de jouer pour le célèbre pianiste Athur Rubinstein. Il a également travaillé avec Murray Perahia, Claude Franck et Georgy Sebok. Son approche musicale se situe dans la lignée de Beethoven transmise à son élève Czerny puis à Leschetisky, Schnabel et Fleisher. Il fut le premier artiste invité à donner un récital et des master classes pour l’International Edward Aldwell Canter for Piano Performance and Musicianship de Jérusalem. Ses enregistrements réunissent des œuvres de Mozart, Schubert, Chopin, Liszt et Schumann et il se produit régulièrement en Europe, aux Etats-Unis, au Canada, en Amérique du sud et en Israël.

 

 

-Mercredi 11 décembre

Récital du pianiste Güray BAŞOL

Programme :
-BACH/KEMPFF : Choral « Es ist gewisslich an der Zeit » BWV 307/734
– BEETHOVEN : Sonate pour piano Op.13 « Pathétique »
– LISZT/ VERDI : Il Trovatore -Miserere
– RAVEL : Jeux d’eau
– PROKOFIEV : Sonate pour piano No.2 Op.14

Né en 1982 à Milan, Güray BAŞOL débute le piano à l’âge de 15 ans au Lycée des Beaux-arts à Istanbul en 1997. Il intègre ensuite l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe de« Diplôme Supérieur d’Enseignement » de Germaine Mounier en 2004, il rencontre Chantal Riou au Conservatoire Rayonnement Régional de Rueil-Malmaison et Michel Moragues en musique de chambre où il obtient les récompenses les plus importantes. Güray BAŞOL a eu la chance de travailler avec Gerlinde Otto à l’Académie de Trossingen et Yuri Serov en France.
Médaille de bronze au Concours National de Claude Kahn et finaliste à Istanbul au 1 er Concours International de Piano Sion en 2008,  il commence à donner des concerts en France, au Portugal, en Angleterre, en Italie, en Espagne, en Turquie, en Allemagne, en Tunisie et en Serbie. Il a eu la chance de recevoir des conseils de grands pianistes tels Verda Erman, Pascal Godart et İdil Biret.
Titulaire d’un diplôme d’état, Güray BAŞOL vient de sortir son premier album « Orient-Express » chez Anima Records. Il enseigne le piano et la formation musicale dans plusieurs écoles de région Parisienne tout en poursuivant sa carrière de soliste.