Chaque mercredi, l’Espace Bernanos accueille au sein de son auditorium, des musiciens talentueux qui viennent jouer dans le cadre des pauses musicales.

Voici le programme :


  • Septembre 2018

– Mercredi 26 septembre à 12h45

Piano – Jean-Michel KIM

Frédéric CHOPIN : 3 Mazurkas op.59
Ludwig van BEETHOVEN : Sonate pour piano N.21 « Waldstein »
Eisuke TSUCHIDA : “Ondulation” pour piano
Franz LISZT : Tarantella

 

  •  Jean-Michel KIM : né à Tokyo, il a étudié le piano auprès de Jacques Rouvier, Hortense Cartier-Bresson, Théodore Paraskivesco, la musique de chambre auprès de Haruko Ueda, l’accompagnement vocal auprès d’Anne Le Bozec.
    Premier prix au 11e Concours international de piano de Lagny en 2017. Demi-finaliste au 4e BNDES International Piano Competition of Rio de Janeiro en 2014,
    2e Prix Chopin du Concours international de piano de Brest en 2013, il se produit régulièrement en concert en France et au Japon.
    Il est lauréat de la Fondation Banque Populaire en duo avec le violoniste Keisuke Tsushima.

 


  • Octobre 2018

– Mercredi 3 octobre 2018 à 12h45

Violoncelle et piano
Christine Fonlupt, piano
Frédéric Lubiatto, violoncelle

Ludvig van Beethowen : 4ème sonate opus 102 n°2
Frédéric Chopin : Sonate en sol mineur opus 65

 

  • Christine Fonlupt commence ses études au CRR de Grenoble où elle reçoit une éducation musicale très complète : piano (auprès de Christian Bernard et Jeanine Collet), harmonie, musique de chambre, accompagnement, puis entre à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Bruno Rigutto. Elle en ressortira quelques années plus tard avec un premier prix de piano, de musique de chambre et diplômée du Certificat d’Aptitude de la classe de pédagogie. Elle est également titulaire d’une licence de musicologie à la Sorbonne. Son éclectisme musical la conduit à se produire à travers de très nombreux domaines artistiques : la musique de chambre avec de très grands artistes, tels Patrice Fontanarosa, Tasso Adamopoulos…, en soliste avec divers orchestres, dans le monde du spectacle, au théâtre de la Comédie Française (l’Ecole des femmes de Molière aux côtés de Catherine Samie, Jean-Claude Drouot, Eric Ruff) à l’Opéra Bastille ou l’Opéra Comique, travaillant ainsi avec différends metteurs en scène (Eric Vignier, Jean-Claude Fall, Coline Serreau…). Elle a créé de nombreux spectacles Jeunes Publics, sélectionnés par les Jeunesses Musicales de France : Histoire de Babar, La Petite Sirène, Aladin, la Belle et la Bête… Intéressée par la création contemporaine, elle a fait appel à de nombreux artistes contemporains pour réaliser les textes et musiques de ces spectacles, tels Graciane Finzi, Pierre Charvet, Olivier Kaspar.

Entre 2000 et 2010 elle organise le festival des Nuits musicales Catalanes (Perpignan) où de nombreux musiciens la rejoignent sur scène : Anne Queffélec, Olivier Charlier, Roland Pidoux, Patrice Fontanarosa, Emmanuelle Bertrand, Pascal Amoyel, Laurent Cabasso, Marielle Nordmann…

Depuis 2015 elle joue avec le quintette Encuentro et depuis 2017 l’ensemble Acceso.

Soucieuse de transmettre ses passions aux musiciens de demain, elle enseigne au CRR de Saint-Maur-des-Fossés, au CNSM de Paris et donne des master-class en Europe et en Chine. Elle enseigne l’été à Tignes et à Chanac et participe à de nombreux jury et recrutements.

  • Frédéric Lubiatto, violoncelliste

 

– Mercredi 10 octobre 2018 à 12h45

Piano et violon
Etienne Espagne, violon
Benjamin d’Anfray, piano

Beethowen : Sonate en ré majeur opus 12 n°2
Georges Onslow : Sonate en ré majeur opus 11 n°1
Frantz Schubert : Fantaisie en ut majeur D934

 

  • Etienne Espagne a fait ses débuts à l’âge de 16 ans dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne avec le Concerto pour violon de Tchaikovsky. Il a depuis joué en récital et en soliste en Allemagne, Autriche, Russie, Suisse, France, Hollande, Chili et aux Etats-Unis. Depuis septembre 2010, il se perfectionne à Vienne (Autriche) auprès de Michael Frischenschlager, au sein de la Universität Für Darstellende Kunst.

Après des études de violon et de musique de chambre au Conservatoire de Région de Paris, auprès de Bertrand Cervera et de membres du Quatuor Ysaÿe, Etienne Espagne bénéficie d’une bourse des Fondations Georges Lurcy et Florence Gould pour partir étudier au sein du New England Conservatory de Boston (USA), où il obtient en 2010 un Master of Music avec Academic Honors. Il s’intéresse alors particulièrement au répertoire russe, grâce à son professeur Valeria Kuchment, étudie la musique de chambre auprès de Paul Katz et Vivian Weilerstein et découvre la composition et l’écriture avec Michael Gandolfi, John Harbison et Elliott Carter.

Etienne Espagne s’est également produit dans de nombreuses master-classes, en particulier auprès de Pamela Frank, Glenn Dicterow, Sashko Gawriloff, Régis Pasquier, Renaud Capuçon. Il a participé aux Holland International Music Sessions, au Orford Music Festival (Canada), aux Académies de Sion (Suisse), de Nancy (France) et des Arcs (France). Il a créé il y a huit ans le Festival en Velay, qui propose tous les étés des programmes de musique de chambre dans les cadres naturels et historiques de la Haute-Loire.

Son violon a été fabriqué par le luthier français Charotte-Millaud, dans la première moitié du XIXesiècle.

 

  • Benjamin d’Anfray, né en 1988 en région parisienne, commence le piano à l’âge de cinq ans. Il étudie au Conservatoire national de Région de Boulogne-Billancourt et suit ensuite les cours de Billy Eidi au CNR de Paris, avant d’intégrer le CNSM de Lyon en 2009. En 2015, il y obtient, après un séjour d’études à l’Université de Montréal avec Jean Saulnier, son master de piano, puis l’année suivante son master d’accompagnement. Passionné d’histoire, il a poursuivi en parallèle des études supérieures à la Sorbonne puis à l’École nationale des Chartes, où il a obtenu son diplôme d’archiviste-paléographe après avoir soutenu sa thèse en 2012. Depuis, il se consacre essentiellement à la musique, à la fois comme concertiste et accompagnateur ou chef de chant. Il se produit ainsi comme soliste ou chambriste avec notamment l’Ochestre de l’Opéra de Lyon, aux festivals Chopin à Bagatelle, Les Allées chantent et au Prieuré de Chirens en Isère, aux Pianissimes à Lyon et travaille particulièrement avec la soprano Jeanne Mendoche et la violoncelliste Lucie Arnal. Comme accompagnateur et chef de chant, il collabore avec l’Opéra de Lyon, l’Orchestre national de Lyon, L’Ensemble Justiniana, le chœur Spirito, le Centre national de la danse… Tout particulièrement intéressé par l’esthétique romantique et les pianos du XIXe siècle, il intègre en septembre le master consacré au piano‑forte à l’université Paris-Sorbonne après plusieurs formations à la fondation Royaumont. Il est également cette année accompagnateur des classes de danse du CNSMD de Lyon. En septembre 2017, il entre en résidence à l’Académie de l’Opéra national de Paris.

– Mercredi 17 octobre à 12h45

Antoine Ollivier, piano

Frédéric Chopin : 4 ballades
Edouard Grieg : Pièces lyriques opus 43

  • Antoine Ollivier est né le 19 septembre 1988. Pianiste de 27 ans, c’est seul qu’il réalise ses premières notes, à l’âge de 11 ans. Les nombreuses années de cours particuliers qui suivront lui permettront de développer son expressivité et sa liberté musicale. Les récompenses obtenues aux concours passés durant son enfance lui donneront confiance pour s’engager dans ce chemin.

Après ses études générales, il décide de vivre pleinement sa musique. En conservatoire, il fait la rencontre de différents professeurs, d’horizons divers : Stephanos Thomopoulos, Edda Erlensdottir, Fernando Rossano, avec qui il obtient son 1er prix de piano au conservatoire de Saint Maur.

L’expérience du quatrième concerto de Beethoven, interprété en 2012 à la basilique Sainte Clothilde à Paris, agit comme une révélation. L’énergie ressentie lors de ce concert avec orchestre ne le quittera plus.

Il découvre Theodore Paraskivesco grâce à ses disques, dix ans avant de travailler, enfin avec lui. L’apprentissage du répertoire déclenche une recherche plus profonde de l’essence musicale, du sens caché de chaque note. Il la trouve non seulement dans les partitions, mais aussi par le biais de la Nature, de ces paysages qui lui parlent, qui transcendent les notes.

Lors des Rencontres Musicales de Noyers Sur Serein, en 2013, la semaine d’échanges avec Anne Queffélec lui fait prendre conscience de l’importance vitale de se comprendre, et de trouver en soi sa propre identité musicale.

Il participe alors à deux stages à l’étranger, approfondissant Liszt à l’académie de Budapest, bénéficiant des conseils de Kalman Drafi, Nelson Goerner et Istvan Lantos puis à Ostromecko en Pologne, où il approfondit le 4ème concerto de Beethoven, avec Andrea Bonatta et Ilja Scheps, sous la direction de Anna Duczmal-Mroz et l’orchestre de Torùn.

Depuis 2015, Julien Guenebaut lui fait découvrir et lui enseigne la direction d’orchestre.